Edouard HOSTEIN 1804/1889 – Manoir au bord du lac

Edouard HOSTEIN Epoque : XIX°

Edouard HOSTEIN 1804/1889 – Manoir au bord du lac

Signé :  en bas à gauche et daté 1841
Epoque : Ecole Française XIX°
Thème : Paysage
Technique : Huile sur toile
Format : Avec cadre 87 x 64 cm - Sans cadre 61 x 39 cm 
Cadre : Bois et stuc doré du XIX°

Oeuvre signée

Technique utilisée / Huile sur toile

Dimensions : 64 x 87 cm

Encadrement : Bois et stuc doré du XIX°

Oeuvre unique

Nombre d'exemplaires : 1

L'artiste : Edouard HOSTEIN

HOSTEIN Edouard 1804/1889                                          

Peintre Français

Ecole Française –

Saint-Brieuc ; musée d'Art et d'Histoire Autoportrait

Peintre, illustrateur et lithographe né à Plehédel (Cotes du Nord) le 30 septembre 1804 et mort à Paris le 25 aôut 1889.

Édouard Hostein travaille d'abord comme employé de banque à Paris avant de se consacrer à la peinture et surtout à la lithographie.

Il abandonne la banque et visite l'Europe d'où il ramène surtout des œuvres représentant des monuments et des paysages.

C’était un artiste fécond et il peignit de nombreuses vues des diverses parties de la France. Il dessine des vues de la capitale et de ses environs mais aussi des paysages de Suisse, de Normandie, de Bretagne et des bords de Loire. Il est autodidacte mais travaille avec une grande minutie du détail. Il anime ses paysages parfois avec des personnages ou troupeaux. Hostein est une sorte d’observateur naïf qui dans son respect excessif de la nature veut ignorer l’art de simplifier ou de synthétiser.

Ses œuvres connaissant un grand succès, il contribue à l'illustration de l'ouvrage monumental du baron Isidore Taylor intitulé Voyages pittoresques et romantiques dans l'ancienne France.
Egalement à celui de Mr Delaborde, L’Arabie pétrée, au Voyage de l’Astrolabe autour du Monde, au Voyage au Simplon.

 Il expose régulièrement au Salon de 1833 à 1859 et obtient une médaille de troisième classe en 1835, une de deuxième classe en 1837, et une de première classe en 1841.

Il est décoré de l'ordre de la Légion d'honneur le 5 juillet 1846.

Édouard Hostein a une fille, Émilie, qui, à Paris le 18 juin 1853, épouse Auguste Adolphe Cottin. Le couple achète en 1857 le château de la Porcherie, actuellement désigné sous le nom de Choisille et situé à Chanceaux-sur-Choisille. L'artiste réalisera des dessins de la propriété de sa fille ; les archives départementales d'Indre-et-Loire ont acquis six de ces dessins montrant les dépendances et le parc du château, mais aucun ne représentant le château lui-même. La santé fragile de sa femme l'oblige à s'établir en 1862 à Toulon où il devient membre de l'Académie du Var à partir de 1877.

Plusieurs de ces lavis réhaussés de gouache ont été présentés au Musée de Toulon en 1971

Source Bénézit, Dictionnaire des Petits Maitres de la Peinture  

Nous contacter